mardi, octobre 11th, 2016

 

Journée Internationale de la Jeune Fille : Gouvernement et Institutions se mobilisent pour lutter contre le mariage précoce en Guinée.

À l’occasion du lancement officiel de la campagne « Lutte contre le mariage précoce », le Ministère de l’Action Sociale, de la promotion Féminine et de l’Enfance en  collaboration avec Plan International Guinée et l’UNFPA ont animé une conférence de presse ce mardi 11 octobre 2016  à la maison des journalistes de Guinée, sise à Coléah dans la commune Urbaine de Matam. Le thème retenu de cette année est : Progrès des Filles, progrès vers les objectifs du développement durable.

Dans son discours de circonstance, la Directrice Nationale de l’Action Sociale,  Marie TOURÉ, a déclaré : « la Journée Internationale de la Jeune Fille est célébrée  chaque année sous des thèmes différents, mais vous constatez que depuis deux ans, la Communauté Internationale met un accès sur le bien-être de la jeune fille, ça veut dire que c’est un sujet important qui va à l’épanouissement des filles. Il faut interpeller tous les décideurs, toutes les composantes de la société pour qu’ensemble nous regardons vers un objectif commun, vers les ODD ».

Le  responsable de la communication de Plan International Guinée, M. Samory CONDÉ, nous a rappelé de  l’initiative de cette Journée  Internationale des Jeunes Filles : « En tant qu’initiateur de l’idée, la Journée Internationale des Jeunes Filles 2016, est pour plan international Guinée ,l’occasion de  rêver d’organiser une opération collective promouvant la visibilité des filles et devant  ouvrir une  possibilité d’action et d’investissement en leur faveur. Cet événement nous permettra également de créer un moment symbolique qui entend impulser le mouvement défendant les droits des filles ».

Avant d’ajouter : « Tout investissement en faveur des jeunes filles,  de leur sécurité, de leur santé, de leur éducation, leur permet d’améliorer leur vie. En 2016, notre ambition est de transformer cette campagne  en mouvement, un mouvement mondial en faveur de la jeune fille, d’où notre engagement pour mobiliser tous ceux qui peuvent influencer».

Pour  conclure, il a dit : « Plan international Guinée a lancé un appel pressant  à tous les acteurs  du Gouvernement, institutions, société civile, secteur privé, communautés et familles, à se joindre à son initiative mondiale en vue de faire du mouvement ‘’parce que je suis une fille’’ un espace de plaidoyer en faveur de la réalisation des droits des filles en Guinée et dans le monde.

SYLLA Ibrahima Kalil pour www.kenenyi.com, tél: 664 594 788

 


Un système contre les faux médicaments.

Les faux médicaments ou médicaments non-certifiés sont un problème majeur dans certaines parties du continent.

Le système est simple, tout d’abord vous grattez une vignette de l’emballage, cela révèle un code que vous renvoyez à un numéro gratuit.

Vous recevez alors un sms qui permet de savoir si le produit est authentique ou s’il s’agit d’une contrefaçon.

M-Pedigree a été officiellement lancé au Ghana en 2007 avant de se développer au Nigeria, en Afrique de l’Est et en Inde.

En utilisant ce genre de technologies, les consommateurs peuvent se concentrer sur leur bien-être, plutôt que de s’inquiéter de l’authenticité d’un médicament.

« Presque parfait »

Les ventes de contrefaçons pourraient dépasser 75 milliards de dollars par an à l’échelle mondiale, selon une étude américaine effectuée en 2013. Cela risquerait de mettre en péril la santé ou même la vie des gens.

Au Ghana, les services de l’hygiène et de la santé (FDA) estiment qu’un tiers de tous les médicaments sur le marché sont des contrefaçons.

Thomas Amedzro, chef de la brigade des stupéfiants pour la FDA du Ghana, estime que la reproduction de l’emballage de médicaments sur un grand nombre de produits frauduleux est « presque parfait ». Pour lui, il est « presque impossible pour le consommateur de faire la différence » entre un « vrai » et un « faux ».

M-Pedigree pourrait se révéler comme une véritable révolution pour sécuriser la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique du risque de falsification.

 

Source : www.bbcafrique.com 

 

 

 

 


Défaite du Syli National: Et si la Riposte avait raison.

Dans ses précédentes éditions, le mensuel d’informations et d’analyses générales « la Riposte » avait fait des révélations concernant le comportement et l’attitude  irresponsable du fameux comité de normalisation qui a montré ses limites par rapport au choix du plus bidon des entraîneurs du monde, Kanfori Lapé BANGOURA comme sélectionneur national du football Guinéen. Un choix imaginaire, qui a poussé même certains observateurs de la scène sportive à dire que le fameux comité piloté par Mohamed Lamine NABÉ et Amadou CAMARA, serait passé par un arrangement à but lucratif afin d’octroyer la gestion de notre équipe nationale à Lapé BANGOURA. Parce qu’il n’était secret pour personne de comprendre que ce choix était injuste dans la mesure où ce fameux entraîneur ait été incapable d’obtenir même un match nul  pour donner de l’espoir à la Guinée à une éventuelle qualification de l’équipe guinéenne  contre  une  petite nation de football appelée le Swaziland. Son incapacité a transformé l’histoire de tout un peuple, parce tout simplement le peuple de guinée retiendra toujours que  cet incompétents comité  et son entraîneur n’ont  pas été du tout à l’abri des attentes de la population dans le cadre du changement qu’elle a tant souhaité en matière de football. Si nous revenons sur le dernier match  de notre Syli de Guinée contre la Tunisie, l’équipe Guinéenne s’est montrée très faible et inefficace à travers une mauvaise prestation qui s’est matérialisée par un mauvais classement de l’entraîneur . Résultat, le Syli national  a été battu de deux (2) à Zéro en déplacement à Tunis. Donc,  que fera ce bidon  entraîneur de Guinée avec ce comité fantôme de normalisation pour  prendre le devant  de la poule A au compte des éliminatoires de la coupe du monde 2018. Ces responsables du Comité fantôme de Normalisation qui auraient  d’ailleurs  donné de l’argent à certains soi-disants   journalistes  alimentaires d’un site de fausses informations et de diffamations afin de s’attaquer à nos propos responsables et patriotiques, puisqu’il s’agissait  de défendre l’intérêt de la Guinée et du Guinéen à travers nos dénonciations et révélations concernant le choix de la personne de Lapé BANGOURA  parmi tant d’autres qui le dépassait en matière de CV et autres diplômes d’entraîneurs de hauts niveaux.

SYLLA Ibrahima Kalil pour www.kenenyi.com,tél : 664594788