À 48 heures du vote, la campagne électorale tourne au vinaigre par endroits.

Depuis le lancement de la campagne électorale, l’on n’a pas eu d’incidents majeurs à déplorer. Les observateurs se félicitent du climat de paix qui a prévalu durant toute cette ambiance, bien qu’elle ait été rythmée de discours teintés de haine, de piques, d’attaques et de contre-attaques.
Hormis, les accrochages entre militants du R.P.G et de l’U.F.D.G, tout le reste s’est déroulé dans une espèce d’apaisement salutaire, une avancée, une maturité, notent les observateurs.
Cependant, ce vendredi, 02 février 2018, de peu, cette campagne n’a pas virée vers la dispute, la confrontation entre deux anciens alliés les N.F.D (Nouvelles Forces Démocratiques) et l’U.F.D.G (Union des Forces Démocratiques de Guinée).
Selon l’honorable Mouctar DIALLO, Président des N.F.D, ses militants ont été agressés par ceux de L’U.F.D.G, lors d’un carnaval organisé en marge de la campagne qui tend vers la fin.
Le Député a fermement condamné ses actes via son compte Facebook avant d’appeler à voter dans l’apaisement.
Entre ces deux anciens alliés, ce n’est plus le parfait amour, et la commune de RATOMA serait la pomme de discorde.

La rédaction du site www.kenenyi.com






Répondre