Accusations de détournements : Nanka Moussa Kaba répond à Dr Ousmane Kaba et l’invite à porter plainte

Nanka Moussa Kaba, chef de file d’un groupe de ‘’cadres’’ démissionnaires du PADES, n’a pas mis assez de temps pour réagir aux graves accusations de détournement de fonds, portées à leur encontre, lui et un autre ancien collaborateur, lorsque tous les deux, tenaient la comptabilité de l’université Kofi Annan de Guinée.

Jugeant ces accusations de fantaisistes, Nanka Moussa Kaba, a tenté de se dédouaner, avant d’y voir une manœuvre de règlement de comptes dont il dit n’avoir aucunement peur.

« Ça me fait franchement rire. (…) Je le dis haut et fort, ce qu’ils ont pu montrer comme une déperdition dans la caisse que je gérais, c’est 63 millions, mais après, il y a eu des gens qui ont été remerciés et ils ont fait sortir une liste que ceux-ci auraient détournés près d’un milliard. Aujourd’hui, comme il me voit du côté de la mouvance présidentielle, peut-être il veut me mettre dans ce mouvement, mais moi je suis tellement libre dans ma tête que nous sommes dans un Etat qui a des juridictions compétentes », a-t-il répliqué.

Visiblement indigné par ces accusations, Nanka Moussa Kaba, a invité Dr Ousmane Kaba, à recourir à la justice pour situer que la vérité jaillisse dans cette affaire.

« Quand j’entends mon nom comme ça, ça me touche jusqu’au plus profond de mon être. Qu’ils fassent à cause de Dieu, s’ils sont sûrs de ce qu’ils disent, qu’ils portent plainte contre moi. Ça me donnerait l’occasion non seulement de montrer que je suis trop loin de ceux à quoi ils veulent m’associer, mais que s’il y a un voleur à chercher, je les indiquerais la porte de ce voleur-là », dira-t-il.

Al Hassan DJIGUE






Répondre