Au marché Madina, des magasins, des échoppes et des étals emportés par les flammes.

Samedi 17 mars, il n’est pas encore minuit à Conakry, quand un incendie se déclare à Madina, le plus grand marché du pays ; causant d’importants dégâts matériels. Pour l’instant, on ne signale pas de pertes en vies humaines.
Quant au bilan, ce sont pour l’instant 300 magasins, échoppes et étals qui ont été emportés par les flammes, d’après des témoignages.
« Nous sommes en train de recenser toutes les victimes pour faire le bilan des nombreuses pertes qu’on peut estimer à des milliards de francs guinéens », a déclaré un porte-parole des commerçants.
Selon des informations non-encore vérifiées, c’est un court-circuit électrique parti d’un atelier de couture qui en serait la cause.

Un soldat du feu, à l’œuvre avec d’autres secouristes, signale : « Il y a beaucoup d’obstacles. Toutes les issues sont bloquées par des conteneurs et des kiosques ».
Des badauds et autres curieux accourus de partout, depuis le pont reliant les quartiers Madina et Dixinn, regarde la colonne de fumée noire qui se dégage.
Pour la reprise de leurs activités, les commerçants sollicitent l’aide du gouvernement.
Vu l’ampleur de la situation, le Président Alpha CONDÉ, s’est rendu sur les lieux du sinistre.
BAYO Ibrahima Kalil






Répondre