CONAKRY : la Guinée et l’UE font la revue de leur coopération

En application à l’article 8 de l’accord de Cotonou, une rencontre s’est tenue à Conakry, ce 30 janvier 2019, dans le cadre du 3ème dialogue politique Guinée –UE. La rencontre qui s’est tenue au petit palais a réuni, entre autres, le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana et le chef de la délégation de l’Union européenne, Josep Coll. Entre les deux partenaires, ce fut l’occasion de faire la revue et l’évaluation des différents de la coopération.

 Dans son discours, le chef du gouvernement guinéen a rappelé que l’article 8 de l’accord de Cotonou constitue le socle des relations entre l’Union européenne, et les pays de l’Afrique, des caraïbes et du pacifique (ACP) La tenue de la session de ce matin, selon lui, traduit à la fois la tradition et surtout la vitalité de la coopération et la force des liens qui unissent la Guinée à l’Union européenne « Au-delà d’un simple respect du calendrier, il s’agit pour nous de témoigner de cette volonté partagée des partenaires engagés  à raffermir leurs relations. Ce sont bien ces volontés communes qui fondent le dialogue politique au titre de l’article 8 de l’accord de Cotonou », explique Ibrahima Kassory Fofana.  Ce dialogue, dit-il, se veut direct, ouvert et sans ambages, destiné à renforcer la compréhension mutuelle et à développer les bases du partenariat, en fonction du choix des priorités qui répondent aux grands défis.

Entre les deux parties, en effet, les discussions ont porté notamment sur l’état de la coopération entre la Guinée et l’UE (acquis et perspectives), la consolidation de la démocratie, la migration, les échanges commerciaux, les investissements et environnements des a affaires, le contexte sous régional et continental sur les problématiques de paix et de sécurité. « C’est une occasion de clarifier les attentes des uns, et de répondre aux interrogations et préoccupations des autres pour améliorer le dialogue politique et renforcer les bases de notre partenariat », précise le premier ministre.

Pour sa part, Josep Coll, le chef de la délégation de l’Union européenne souligne : « il y a un point important entre l’Union européennes et la Guinée mais aussi avec tous les pays des Caraïbes et du pacifique, c’est la négociation de l’accord de Cotonou, parce que l’actuelle a été signée il y 19 ans et se termine l’année prochaine. Donc on est plein dans la négociation, dans la constitution d’une armature légale pour la continuité de l’actuel système de coopération. »

Balla Yombouno






Répondre