Crise dans l’Enseignement / la lueur d’espoir d’une sortie de crise s’effiloche, le syndicat appelle à des sit-in.

La tentative de négociation s’est soldée par un échec, la partie gouvernementale n’aurait rien mis sur la table comme proposition. le S.L.E.C.G, très déterminé lance un appel à la mobilisation pour protester contre les intimidations et le gel de leurs salaires. La commune de Kaloum, le poumon de l’administration est l’endroit choisi pour leur sit-in  » À Conakry, le sit-in va être à Kaloum, nous allons tous nous retrouver à Kaloum, nous invitons les enseignants de toutes les Préfectures environnantes à se mobiliser pour un sit-in à Kaloum  » a déclaré Aboubacar SOUMAH.

Pour la circonstance, l’invite a été faite aux enseignants à se vêtir tous de blanc pour montrer leur propension à la paix et à être  prêts à inhaler les gaz lacrymogènes. Aboubacar SOUMAH, précise qu’ils n’ont aucune intention de se livrer à la violence  » Tout le monde doit être en blanc, ils n’ont qu’à jeter du gaz lacrymogène sur nous. Nous, nous n’allons pas à Kaloum pour la violence, nous allons là-bas pour signifier notre ras-le-bol contre les intimidations, le gel de nos salaires », a lancé le syndicaliste.

Devant un tel raidissement de positions, les observateurs craignent un avenir sombre pour l’École Guinéenne, et implorent la providence pour un dénouement de cette crise.

 

BARRY Mamadou pour www.kenenyi.com

 






Répondre