Crise d’électricité en Guinée : Alpha CONDÉ éclaire la lanterne de l’opinion nationale.

Le délestage que les Conakrykas estimaient enterrer, revient au galop et les émeutes se multiplient à Conakry qui vient de célébrer la fête de la lumière.

Pour faire baisser la tension qui monte crescendo, le Président Alpha CONDÉ profite de sa visite sur le site du barrage hydroélectrique de SOUAPITI pour éclairer la lanterne des Guinéens.

« D’abord, nous sommes en train de faire le point d’É.D.G. Nous sommes d’accord avec la banque mondiale sur un certain nombre de manquements. Je me rappelle, avant que je ne sois Président, quand il y avait le courant les enfants sortaient en criant oyéé.  Qu’est-ce que le premier régime a fait pour doter la Guinée de courant. Qu’est-ce que la deuxième république a fait ? Donc ceux qui poussent les enfants dehors ont été les principaux dirigeants de ce pays, qu’est-ce qu’ils ont construit. Donc la population ne comprend pas. Comme beaucoup de gens ne sont pas lettrés il est donc facile de les manipuler. Ensuite, il y a énormément de choses qui ne vont pas que nous avons constaté dans la facturation. Le fait que les gens veulent le courant et ils ne veulent pas payer. Vous-mêmes vous savez combien coûte la production d’un kilowattheure et  à combien on le vent. Nous sommes en train de faire venir un audit pour que réellement partout où il y a  malversation et gaspillage, pour qu’on s’occupe de cela. En période d’étiage, le barrage donne moins de courant. Donc on est obligé de recourir au mazout ce qui revient beaucoup plus cher. Donner le courant 3 heures ou 24 heures, ce n’est pas la même quantité de mazout.

BAYO Ibrahima Kalil, tél : 622 211 475 & 654 207 414

 






Répondre