Fin à Conakry des travaux du Forum national sur la bonne gouvernance

Lancés vendredi 30, les travaux du Forum national sur la bonne gouvernance, ont pris fin samedi 31 janvier dernier, à Conakry, en présence de l’honorable députée Hadja Djènè Saran Camara.

Ce Forum a été organisé par le Collectif des ONG pour la Promotion de l’Excellence (COPE-Guinée) dans but de la remise des prix aux ministres de l’année 2014.

L’occasion a été pour l’honorable Hadja Djènè Saran Camara d’indiquer que ‘’ce Forum permet aux ministres de se peser, parce que c’est une émulation qui va continuer. Dans l’avenir, ils seront tenus de rendre compte de leur gérance au cours de l’année’’.

Elle a rappelé que le régime libéral pour lequel la République de Guinée a opté depuis 1990, implique, non seulement qu’il y ait la consécration, mais aussi la séparation indépendante et complémentaire entre les trois principaux pouvoirs publics.

Le pouvoir exécutif, dont la mission est de gouverner ; le pouvoir judiciaire dont l’activité consiste essentiellement à dire le Droit et à arbitrer entre les deux autres pouvoirs publics, quant aux empiétements éventuels ; et en fin le pouvoir législatif. Celui-ci est le deuxième pouvoir public de l’Etat après l’exécutif incarné par le président de la République, a expliqué l’honorable Camara.

«C’est cette fonction de représentation qui lui donne deux autres fonctions, celles de législation et de la fonction de l’action gouvernementale, dont les missions essentielles consistent à exécuter l’ensemble des lois adoptées par l’Assemblée Nationale et à assurer l’intérêt général de la population à travers les actions de services publics», a-t-elle souligné.

Pour Djènè Saran Camara, la fonction législative est la plus importante en ce sens qu’elle consiste à l’examen et à l’adoption des lois régissant la Nation, y compris, s’il y a lieu d’éventuelle modification de la Constitution, appelée ‘’Loi fondamentale’’.

«Quand l’initiative est d’origine présidentielle, on parle de projet de lois. Lorsqu’elle est d’origine parlementaire, on parle de proposition de lois. Mais l’un dans l’autre, le projet et la proposition de lois est examiné et adopté par l’Assemblée Nationale suivant une procédure dite procédure législative», a fait comprendre la députée.



« (Article précédent)



Répondre