Grève des enseignants :Abdoulaye Sow de l’USTG parle d’un protocole d’accord responsable qui sera signé aujourd’hui

Attendu au siège du SLECG à Donka, Abdoulaye Sow de l’USTG est venu livrer un message rassurant aux nombreux enseignants grévistes qui l’attendaient. Mais avant, Aboubacar Soumah l’a introduit en ces termes : << Nous allons lui passer la parole pour qu’il puisse livrer avec attention le message qui pourrait apporter un éclairage à la poursuite des contacts que nous avons eu avec la partie gouvernementale. Contacts qui sans doute vont se poursuivre et se terminer aujourd’hui >>.

S’il n’a pas éclairé les termes du protocole d’accord de sortie de crise, Abdoulaye Sow a rassuré les nombreux enseignants qu’un protocole d’accord « responsable » de sortie de crise sera signé aujourd’hui entre le SLECG et la partie gouvernementale.

Mais avant, il a magnifié le courage et la conviction des enseignants pour les trois mois de grève : << je voudrais tout d’abord vous remercier pour le travail gigantesque que vous avez abattu depuis trois mois. Vous avez prouvé à l’instar de tous les pays du monde que l’enseignant est la crême du pays. Vous l’avez prouvé dans la constance de vos convictions car depuis trois mois vous suivez le mot d’ordre de grève du bureau national exécutif du SLECG. Être derrière sa conviction n’est pas donné à n’importe qui car il y a beaucoup d’hommes caméléons dans ce pays >>.

Par rapport aux contacts avec l’émissaire du gouvernement, le secrétaire général de l’USTG dit combattre pour l’amélioration du salaire de l’enseignant guinéen qui  » est le plus bas de la sous-région  » : << Nous sommes en discussion avec l’émissaire du gouvernement en la personne de Tibou Kamara. Nous avons commencé les discussions en passant en revue vos préoccupations majeures et prouver aussi que le bureau du SLECG est un syndicat responsable qui voudrait tout simplement aller dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et travail des enseignants guinéens car le salaire de l’enseignant est le plus bas de la sous-région >> et d’ajouter que : << notre combat, c’est de l’améliorer de manière responsable. C’est pourquoi nous avons accepté de nous prêter aux discussions pour sortir de la crise de manière responsable >>.

Quand au protocole d’accord de sortie de crise, préalable à la suspension du mot d’ordre de la grève, Abdoulaye Sow assure qu’il sera signé aujourd’hui par les parties concernées : << Aujourd’hui, les discussions ont atteint un niveau important. On se déplace pour aller rédiger le protocole qu’on va faire accepter au SLECG, à l’USTG et au gouvernement. On vous rassure que ce protocole sera signé aujourd’hui. Ce protocole sera un protocole responsable parce que vous êtes des enseignants qui se sont sacrifiés pour le pays. Nous allons signer un protocole responsable pour sortir de la crise et continuer à donner les cours à nos enfants >>

Si aucun détail n’a filtré sur le protocole d’accord, les enseignants grévistes attendent avec impatience son contenu et sa signature.

Sadjo Bah /Tél : 625 01 66 69






Répondre