Grève du SLECG : le dialogue bute contre l’épineuse question des 40 %.

Ce mercredi s’est ouvert le premier round des discussions entre les enseignants grévistes et la commission de négociation créé à cet effet. C’est le palais du peuple qui sert de cadre à cette rencontre. Pour cette première séance de discussion, on note comme acquis la levée de la sanction administrative contre le Secrétaire Général du SLECG. Les émissaires du Président Alpha CONDÉ ont rassuré quant à la réhabilitation de son salaire, qui, jusque-là était gelé. La levée de cette suspension était posée comme préalable à toute négociation par M. SOUMAH et son équipe.
Dans la salle, le Conseiller personnel du Chef de l’État a évoqué les difficultés économiques pour amener les syndicalistes à lasser du lest sur le point relatif au paiement des 40 %, cet argument est rejeté en bloc par M. SOUMAH et scie. Ils disent qu’ils ne céderont pas ces 40 % qui leur ont été injustement volés, ils exigent un paiement intégral avec effet rétroactif, et refusent un paiement par tranche conformément à un accord signé en 2017 avec les centrales syndicales, à l’insu des syndicats de l’éducation.

La rédaction de www.Kenenyi.com






Répondre