Guinée : Jeunesse et Troisième République .Acte 1 ( Par Mohamed Lamine Keita )

Quand les combats d’honneur de la plume et du corps se présentent, mon choix  de préférer celui de la plume souffre de patienter que finisse celui du corps dans le ring de la démocratie dans l’espérance de n’y laisser aucune plume.Le raisonnement qui y en jaillira sera d’une nature à inhiber mes doutes inspirateurs. La République – Patrie ;  denrée la plus nourricière de l’existence humaine, prône en ses sermons son énergie véritable, incommensurable de par ses vertus pour ses enfants qui y naissent ou y vivent ou encore pour lesquels elle ouvre ses bras symboles de ses portes dites de paradis.Le Citoyen réceptif du message dont le répondant se hisse à la valeur du gardien du Temple se voit enthousiaste, prêt à s’éveiller et bondir sur sa proie, comme le jeune chasseur de la Savane qui apprend à dompter la brousse malgré ses résistances naturelles.En cette Ère – ci, la jeunesse guinéenne s’éveille. Elle cherche à comprendre la République – Patrie. Elle s’intéresse dans sa majorité à la vie de la Nation. Certes pour la plupart, l’excitation vient avec une incompréhension totale de la notion de la République mais l’apprentissage de son marathon d’amour forge les Esprits et les met en phase avec le Temps, les projetant ainsi dans le futur certain.Ils ont foi de plus en plus dans le pays et croient en son avenir. Cette génération en marche vers demain se consolide par le renforcement de leurs connaissances et la soudure de leurs coudes. Cette détermination à jamais, de faire de la Patrie commune un havre de paix source de son émergence certaine, reste le plus beau cadeau de la Nature à la République.Cette énergie soufflée du haut de  notre État par l’influence de son dirigeant principal ratifie le pacte mondial de l’héritage générationnel.Préparer une jeunesse consciente des enjeux mondiaux du futur et ses défis – propres !Ainsi la troisième République entre dans sa phase pilote d’alternance générationnelle.La prise du pouvoir par les idées jeunes qui restent un état d’esprit se manifeste peu à peu dans la volonté de la majorité des populations à aller dans le modernisme tout en faisant de la place aux attardés de la nécessité à y aller.Ce leadership retrouvé de la Guinée dans la  préparation des jeunes générations à l’Esprit de conservation des acquis de la gouvernance et ceux démocratiques est une lumière éternelle allumée pour elles.Comprendre l’enjeu de cette ‘’Préparation Générationnelle’’ doit être le défi personnel de chaque jeune éveillé par l’appel de la République – Patrie. Pour ce faire, fréquenter les  grains, loges, conservatoires, staffs, firmes, …   où se disent les vérités et qui donnent la parole et distribuent les connaissances, reste le meilleur chemin pour être du bon côté de l’histoire et jouer le bon rôle dans le  film générationnel.Notre jeune État, dont les fils sont restés debout comme un seul homme en fêtant son soixantième anniversaire a fait son signal pour le top départ ; et l’Artisan de cet éveil, en l’occurrence notre Chef d’État le Président Alpha CONDÉ a été en phase avec l’aspiration du peuple de chérir  la Nation et de rester fiers d’en être les enfants.La Troisième République et les jeunes de Guinée, une histoire charmante  et une opportunité à saisir pour ensemble écrire l’histoire  en tant qu’acteurs !Mohamed Lamine KEITA
Président de l’Alliance Futuriste
Président de la C.O du FOREP






Répondre