KM36-SOUGUETA : quand des actes de représailles se transforment en vendetta

A Sougueta, dans le district de Sanoyah, une concession entière a été incendiée, ce jeudi 20 juin 2019, par une foule en colère. A l’origine, il est  reproche au fils du propriétaire de la concession d’être coupable d’assassinat du jeune  Bouba Camara, élève d’un lycée privée de la zone.

Selon des témoignages, le jeune Bouba  alias B20  a été désigné par ses amis le week-end dernier pour  assurer  la sécurité d’une cérémonie culturelle (kermesse) de son école. «  Ce jour, il assurait la sécurité de la kermesse  et du bal de nuit de l’école privée de Sougueta lorsqu’un  groupe de  jeunes  dont le nommé chérif est venus  forcer la rentrée », explique un témoin sous le couvert de l’anonymat.

S’apposant à la volonté du groupe de jeune en question, Bouba s’est exposé à la bagarre. Et dans la confusion, il a été poignardé. Transporté à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne, il a rendu l’âme ce jeudi 20 juin 2019.

Et la nouvelle de cette disparition aussitôt propagée, ses amis sont allés à l’assaut du domicile de Chérif, leader du groupe dont l’attitude a provoqué la bagarre. Au-delà de cette famille, l’on nous rapporte que ce sont plusieurs maisons du quartier qui ont fait les frais de la colère des jeunes. Au point que pendant une bonne partie de la journée, la zone était une indescriptible tension, avec des jeunes surexcités et pouvant s’attaquer à n’importe qui.

Balla Yombouno






Répondre