La polémique enfle entre L’U.F.D.G et l’U.P.R, Aboubacar Sidy DIALLO, tué en marge de la journée ville morte, serait-t-il un proche de BAH Ousmane ? L’U.F.D.G réclamerait-elle à tort la paternité des victimes des tueries lors des manifestations ?

C’est devenu presque un rituel, les manifestations politiques en Guinée laissent derrière elles déception et désolation. Elles produisent comme bilan des morts et souvent ce sont les forces de l’ordre qui sont pointées du doigt.
Le parti U.F.D.G toujours présent dans les manifestations politiques, réclament les corps de ses victimes et les déclarent militants de L’U.F.D.G. au-delà de la visite de compassion et de solidarité dans les familles mortuaires, des journées de recueillement et des marches funèbres sont organisées à leur mémoires par le parti.
Et toutes ses victimes appelées « martyrs » par l’opposition reposent au cimetière de Bambéto dans la commune de Ratoma.
La dernière victime, Aboubacar Sidy DIALLO tué à » Dar Es Salam » en marge de la journée ville morte organisée le lundi dernier par l’opposition n’en fait pas exception. Le parti prévoit de lui rendre un hommage le lundi.
Toutefois, le parti U.P.R via son Président, a déclaré que ce jeune est des leurs. BAH Ousmane a donné cette information ce samedi à l’occasion de l’Assemblée Générale de son parti, tenue au quartier minière. Des informations attestant que le jeune était proche de son parti sont à sa disposition et dans les prochains jours, une délégation du parti effectuera une visite dans la famille endeuillée.
Cette polémique rappelle celle qu’avait suscitée le décès de Djakariaou DIALLO à Bambéto. L’U.F.D.G et les N.F.D, chacun réclamait que le jeune était de ses rangs.

BARRY Mamadou






Répondre