L’artiste reggaeman Guinéen Takana Zion arrêté et violenté.

Le mouvement »wonkai 2020″ dirigé par des artistes de la musique urbaine, dont Takana Zion serait la figure de la proue, entendait organiser un carnaval allant du stade du 28 septembre au boulevard DIALLO Telly à Kaloum, un mouvement citoyen dont la portée est de dénoncer la mal gouvernance qui appauvrit le pays.

Sauf que, selon une source sûre, le défilé de ces artistes a été vite stoppé à kaloum par des agents de la Gendarmerie Nationale, et son meneur Takana Zion a été arrêté et violenté par les Gendarmes.

Le mouvement »wonkai 2020″ s’est illustré à travers des actions citoyennes, consistant à débarrasser la Guinée des montagnes d’ordures dans certains quartiers de Conakry.

Dans la logique de leur mouvement, ces artistes ont fait une  symphonie, dénonçant la mal gouvernance, le manque de perspectives rassurantes pour la jeunesse et la politique politicienne.

À rappeler que cette arrestation intervient une semaine après celle de l’artiste reggaeman Guinéen Elie KAMANO. Pour une efficacité de leur combat, ils se sont convenus d’agir de concert dans l’unité, avertissent les observateurs…

BARRY Mamadou pour www.kennyi.com  

 

 






Répondre