Le Président Alpha CONDÉ interdit aux radios privées de donner la parole au syndicaliste Aboubacar SOUMAH.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

C’est samedi en marge de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir, le Président Alpha CONDÉ, renoue avec les vieilles habitudes en occupant le podium du siège du R.P.G, le parti qui l’a hissé à la tête du pays.

Dans son allocution, le Président est revenu sur la crise scolaire qui  agite le pays depuis deux semaines. Au sujet de cette grève le Président réitère qu’il s’agit d’une rébellion orchestrée par des éléments dissidents du SLEG.

Plus loin, le Professeur Alpha CONDÉ s’en prend à la presse, il porte des accusations graves contre elle. Selon le Président, la presse est complice des syndicalistes, elle cautionne la rébellion en diffusant des communiqués signés par les syndicalistes à l’origine de la grève.

Et pour en finir avec cette prétendue « complicité « , le Président menace de sévir toute chaîne qui diffuserait des communiqués du SLEG. Il interdit expressément aux radios de donner la parole au meneur Aboubacar SOUMAH. Braver cette interdiction expose à une fermeture.

Dans le même discours, le Président dénonce le manque de professionnalisme de la presse guineenne,et se félicite de l’engagement pris par la francophonie de s’impliquer pour rendre la presse guinéenne professionnelle.

BARRY Mamadou pour www.kenenyi.com

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page





Répondre