Le salaire des enseignants grévistes suspendu.

Le gouvernement guinéen durcit le ton contre le débrayage qui paralyse le secteur de l’Éducation depuis deux semaines, après avoir employé vainement la méthode d’explication pour ramener les enseignants en classe, le gouvernement décide d’utiliser un autre moyen, celui de sevrer aux enseignants grévistes le salaire du mois de février et de rompre le contrat de travail. Cette décision est sans appel nous dit-on.
Le gouvernement soutient mordicus que c’est une grève illégale qui n’obéit pas aux règlements en la matière.
Les enseignants à l’origine du mouvement vont-ils capituler ?
Nous y reviendrons

La rédaction de Kenenyi.com






Répondre