Mamadouba Tos Camara entend redorer le blason du RPG à travers la commune de Matoto

C’est avec une allure de fierté que Mamadouba Tos Camara, qui a été déclaré jeudi dernier comme le « maire de la commune de matoto », a fait ce samedi 9 février son entrée au siège du parti au pouvoir, pour prendre part à l’assemblée générale hebdomadaire.

Après avoir rendu hommage au Président de la république, au bureau politique et aux militants, « l’élection s’est bien passée, a-t-il entamé. Mais, poursuit-il, si vous voyez que nous avons eu le poste de maire, c’est grâce à vous (les militants ndlr), nous vous remercions. Mais en ayant ce poste de maire, nous avons désormais la corde au cou. C’est nous  qui avons dit à nos responsables, que nous voulions avoir matoto, que c’est parce que c’est matoto qui est notre fieffe, après cette victoire, matoto sera dorénavant 100% RPG. »

Et de rassurer : « Moi maire, je serai auprès de vous dans les maisons, dans le quartier, dans le secteur, je suis votre maire et la porte ne sera jamais fermée pour vous. Pour les élections législatives qui arrivent, levons nous comme un seul Homme, pour que ce qui s’est passé n’arrive plus. Tos est là, Tos est devenu votre esclave, je suis à votre disposition. »

Dans le volet de son intervention adressé à la jeunesse, il déclare : « La jeunesse,  je m’adresse à vous, tout le monde a connu Tos dans les mouvements de soutien. Nous avons  été les précurseurs du mouvement j’aime Alpha, mais voilà maintenant un militant, mais un responsable de mouvement qui est venu à la tête. Je  vous demande humblement, on va commencer par matoto, notre messie est là, Malick Sankhon ; on va  s’associer à lui, tous les mouvements de soutien  dans la commune de Matoto, je vous demande humblement, non seulement on va redynamiser  les structures du parti à la base. Chers amis nous avons une qualité, c’est d’aller copter  des indécis dans les fiefs des autres. Donc la structure de  la jeunesse, les mouvements  de soutien  à partir de là, nous devons tous être un, pour faire face à l’attente de notre parti, pour que les prochaines élections législatives on ne les discute avec aucun parti politique dans la commune de matoto. »

Abdou Lory Sylla






Répondre