Massacres du 28 septembre 2009 : fin de l’instruction judiciaire.

Pas de doute, l’ouverture du procès pour situer les responsabilités dans les massacres du 28 septembre, ne se tiendra pas  courant 2017, comme l’avait annoncé le Ministre guinéen de la justice, maître Cheikh SACKO.

Néanmoins, une nouvelle susceptible de rassurer les parents des victimes, a été donnée par le garde de Sceaux. Celui-ci déclare la clôture de l’instruction judiciaire ce vendredi à l’occasion d’un échange avec les médias.

Les parents des victimes qui ont toujours dénoncé la lenteur de la justice, devront continuer à être dans l’attentisme.

L’un des présumés auteurs de ce carnage, Aboubacar DIAKITÉ, alias Toumba croupit en prison, en attendant son jugement. Aux dires de ses avocats, son état de santé se dégrade et nécessite une évacuation sanitaire d’urgence à l’extérieur. Le prévenu aurait même échappé de justesse à une tentative d’empoisonnement.

Des guinéens qui doutent de la capacité de la justice nationale à tenir ce procès, souhaitent vivement l’intervention de la justice internationale pour faire la lumière sur ces événements odieux.

 

Barry Mamadou, tél : 621 607 599

 






Répondre