Massacres du 28 septembre, le Ministre de la Justice brise le silence et relativise les affirmations des avocats de Toumba.

Le détenu le plus célèbre de la Guinée donne lieu à une vive controverse, le garde de sceaux et les avocats du détenu se contredisent, le Ministre Cheikh Saco a balayé du revers de la main les informations relatives aux conditions de détention de Toumba DIAKITÉ. Les avocats de ce dernier avaient dénoncé les conditions inhumaines dans lesquelles est détenu leur client, arguant que celui-ci ne s’alimente pas suffisamment, et que son état de santé fragile l’empêchant de jouir convenablement d’un sommeil. Ce vendredi le Ministre de la Justice a infirmé ces accusations et parle de contrevérité « Quand vous écoutez certains professionnels de la Justice ou du Droit guinéen, concernant M. Aboubacar Toumba DIAKITÉ qui est un accusé et qui est actuellement en détention dans le cadre de ce procès, tout ce qui est dit sur lui, je ne parlerai des Avocats pour lesquels j’ai beaucoup de respect pour leur travail et pour leurs personnes, mais tout ce qui est dit sur lui est une contrevérité. Un temps viendra ou je dirai beaucoup choses {….}, s’est exclamé le Ministre.

Pour ce qui est de l’alimentation et les soins médicaux du détenu le Ministre précise »{….} sa nourriture et ses frais médicaux sont pris en charge par le cabinet, tous les mois il y’a un montant que nous débloquons  pour l’entretien de M. Aboubacar Toumba DIAKITÉ à la maison centrale. On n’est pas obligé de le faire, nous sommes conscients que ce n’est pas un prisonnier comme les autres, on a reçu pas moins de trois courriers de remerciements de cet accusé détenu ».

L’autre information capitale qui a filtré au cours de cette réunion du comité de pilotage des massacres du 28 septembre, c’est le choix du cadre devant abriter ce procès. Le cinéma liberté situé au pont 08 novembre abritera cette audience censée mettre fin à une longue attente.

 

BARRY Mamadou pour www.kenenyi.com depuis le Ministère de la Justice.

 






Répondre