Mesdames : les différents types de sexe que vous pourriez rencontrer dans votre vie

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Ce n’est pas pas un secret. Le pénis de chaque homme est différent. La vraie question est : Combien de types de pénis existe-t-il ? Nous avons demandé à trois experts : Ian Kerner, Ph.D. et auteur de She Comes First, Debby Herbenick, Ph.D. et éducateur de la santé sexuelle à l’Institut Kinsey ainsi que Joseph Aluka, MD, professeur adjoint d’urologie et directeur de la santé reproductive masculine à NYU Langone Medical Center. Selon ces derniers, vous pourriez rencontrer huit pénis différents dans votre vie.

1- Le pénis circoncis

Description : La peau qui recouvre le pénis, soit le prépuce, a été supprimé.
Anecdote : C’est le type de pénis le plus commun dans le monde.
Astuce : Des recherches antérieures ont montré que des pénis circoncis peuvent être moins sensibles que les pénis non circoncis, car ils n’ont plus de prépuce. Étant donné que vous êtes probablement habitué à ce genre de pénis, procédez comme à l’habitude.

2- Le pénis non circoncis

Description : Le prépuce est laissé intact.
Anecdote : Les hommes non circoncis doivent entretenir davantage leur pénis afin de le garder propre, car des bactéries se retrouvent piégées dans la peau du prépuce.
Astuce : Étant donné que le prépuce descend en même temps que le pénis s’érige, cela contribue à le stimuler.

3- Le pénis qui grandit

Description : Le pénis est plus grand en érection qu’en repos.
Anecdote : D’après le constat d’une enquête internationale sur la santé des hommes, 79 % des hommes ont ce type de pénis.
Astuce : Pendant les préliminaires, enveloppez fermement vos doigts autour de la base du pénis. Cela le rend plus dur, du moins en théorie, en plus de l’aider à atteindre le plein potentiel de sa taille. Cela peut également l’aider à retarder son orgasme afin qu’il puisse apprécier le sexe plus longtemps.

4- Le pénis qui ne grandit pas

Description : Le pénis a plus ou moins la même taille qu’il soit en érection ou au repos.
Anecdote : Selon la même enquête, 21 % des hommes ont ce genre de pénis.
Astuce : Si vous êtes impressionnée par la virilité de son sexe lorsque vous le verrez en érection, dites-lui. Il appréciera certainement le compliment.

5- Le pénis courbé

Description : En érection, le pénis plie légèrement de chaque côté.
Anecdote : Lorsqu’il est au repos, le pénis semble assez simple. C’est seulement lorsqu’il est en érection que la courbe s’affiche.
Astuce : Essayez autant de positions que vous le pouvez afin d’avoir une meilleure idée de celles qui vous conviennent le mieux.

6- Le petit pénis

Description : « Pour être considéré comme étant médicalement petit, un pénis doit être à deux écarts-types de la longueur moyenne, ce qui signifie qu’il mesure un peu plus de trois pouces en érection », souligne Alukal.
Anecdote : Les chercheurs n’ont pas encore mesuré la circonférence des pénis de façon formelle. Il n’y a donc pas de chiffres établis à propos de la largeur moyenne, précise Alukal.
Astuce : Essayez la technique de l’alignement coïtal : Quand son os pelvien s’appuie directement contre votre clitoris, cela augmente votre plaisir.

7- Le grand pénis

Description : Les pénis qui mesurent sept pouces ou plus lorsqu’ils sont en érection ont environ deux écarts-types de plus que la moyenne qui est de cinq pouces, souligne Alukal.
Anecdote : Il est pratiquement impossible pour un pénis d’être aussi grand, car il sera physiquement incapable de vous pénétrer sans vous faire mal.
Astuce : Assurez-vous que vous êtes suffisamment lubrifiée et attardez-vous sur les préliminaires.

8- Le pénis imprévisible

Description : Il n’est pas toujours dur lorsqu’il devrait l’être.
Anecdote : « Environ 40 % des hommes ont des pénis qui ne fonctionnent pas toujours comme ils le devraient », indique Alukal. Qui plus est, un pénis imprévisible pourrait être indicateur d’un problème de santé grave.
Astuce : Si votre homme a des difficultés avec son pénis, il est important que vous le supportez. Ne faites pas semblant de ne pas vous inquiéter, car vous êtes inquiète et il le sait. « La meilleure chose à faire est de lui faire savoir que vous ferez en sorte de comprendre ces difficultés ensemble. Environ une semaine après, rappelez-lui ce qui s’est passé, parlez-en et planifiez un rendez-vous avec un médecin », explique Alukal. De cette manière, il saura que vous êtes là pour lui et que vous voulez que son pénis fonctionne aussi bien qu’avant.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page





Répondre