Ministère des Transports : Les promesses d’Oyé GUILAVOGUI seraient-elles chimériques ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Toujours agité dans ses interventions, le Ministre des transports, M. Oyé GUILAVAGUI n’est pas à sa première école. N’est-ce pas lui qui avait annoncé pour bientôt le redémarrage des activités de la SOTELGUI (Société des Télécommunications de Guinée). En réalité, il aime divertir les   Guinéens en leur tenant souvent  des promesses sans  lendemain, toujours renvoyées aux calendes grecques.

Comme dirait l’autre, on peut tromper une partie du peuple pendant un temps, mais on  ne peut  tromper tout le peuple tout le temps. On se souvient de certaines promesses de M.Oyé GUILAVOGUI alors Ministre des Postes et Télécommunication comme celle d’une imminente relance des activités de la Société des Télécommunications de Guinée (SOTELGUI). Cette  promesse qui  avait suscité beaucoup d’espoir chez les employés mis au chômage à cause de la fermeture de cette société. Mais, hélas ! Que dalle car la SOTELGUI n’a toujours pas repris ses activités.

Récemment, lors de son passage  à l’Assemblée Nationale, le Ministre Oyé GUILAVOGUI a promis la reprise des activités  de la compagnie nationale aérienne Air-Guinée dans les 6  mois. Tiendra-t-il promesse cette-fois-ci ? C’est le lieu donc  d’interpeller tous  nos hauts responsables  de bien vouloir se réfléchir avant de se prononcer sur un quelconque projet. Car le pire des maux, c’est de donner de faux espoirs  à un peuple lorsqu’il est dans un besoin crucial. Un haut cadre, fut-il ministre, n’a pas le droit de mentir au peuple par des petits jeux politiques au risque de se voir condamné un jour ou l’autre  par l’histoire devant Dieu et  les hommes. Il sied alors au Ministre  de maîtriser ses humeurs peccantes devant la foule afin d’éviter que son incompétence  soit rendue publique de par sa propre faute.

Affaire à suivre…

SYLLA Ibrahima Kalil  pour www.kenenyi.com,tél : 664594788    

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page





Répondre