États-Unis : un ex-chef rebelle libérien écope de 30 ans.

Mohammed Jabateh, un ancien chef de guerre libérien, immigré aux Etats-Unis, a été condamné à 30 ans de prison à Philadelphie, dans l’est des Etats-Unis. Arrêté en mars 2016, « Jungle Jabbah », son nom de guerre, a été reconnu coupable en octobre dernier d’avoir menti à propos de sa demande d’asile en 1998. Âgé de 51 ans, l’homme devenu chef d’entreprise à Philadelphie en Pennsylvanie, avait caché son passé « criminel ». M. Jabateh était le commandant de la faction « United Liberation Movement of Liberia for Democracy » entre 1992 et 1995. Les procureursLire la suite

Le roi du Swaziland rebaptise son pays « eSwatini ».

Le roi du Swaziland, dernier monarque absolu d’Afrique, a annoncé que son pays changeait de nom pour s’appeler « eSwatini », une décision rendue publique jeudi à l’occasion du 50e anniversaire de l’indépendance de ce petit Etat d’Afrique australe. « Je voudrais annoncer que le Swaziland va reprendre son nom d’origine », a déclaré le roi Mswati III à Manzini (centre), la deuxième ville du pays. « A leur indépendance, tous les pays africains ont repris leur ancien nom, celui d’avant la colonisation », a-t-il dit devant un stade bondé. « Le Swaziland est le seul paysLire la suite

Le Ministre Albert Damantang Camara dément les allégations d’Aboubacar SOUMAH du SLECG.

Albert Damant CAMARA, Ministre guinéen du travail et porte-parole du gouvernement, a démenti ce jeudi les allégations portées contre sa personne par le syndicaliste Aboubacar SOUMAH du SLECG. Ce dernier (Aboubacar SOUMAH), reproche au Ministre d’avoir adressé un courrier aux syndicats leur demandant la tenue d’un nouveau congrès en proie à des chienlits. Dans sa précise et concise réaction, le Ministre a martelé : « Le gouvernement ne soutient aucun candidat syndicaliste. Et le gouvernement n’organise aucun congrès ». « Dans aucune correspondance qui a été dressée à quel queLire la suite

Universités : en Guinée, le privé joue sa survie

Après avoir soutenu le secteur depuis 2006, l’État a décidé de réserver ses aides aux seuls établissements publics. Une rupture qui bouleverse les filières. Pour pallier le manque de places dans les universités publiques, l’État guinéen invitait, depuis 2006, des bacheliers à s’inscrire dans des établissements privés. De quoi assurer une belle manne à ces institutions mais aussi engendrer d’importantes dépenses pour l’État, dont 16 % du budget est alloué à l’éducation. De 2008 à 2017, 1 450 milliards de francs guinéens (GNF, soit 130 millions d’euros) auraient ainsi servi, selonLire la suite

Abidjan : hors d’Anoumabo, le Femua se cherche un nouveau souffle

Pour sa 11e édition, le festival de musique ivoirien, qui s’est ouvert mardi, a quitté son site historique d’Anoumabo et tente de fédérer un public toujours plus large dans le pays, sans perdre son âme. La rue principale du village d’Anoumabo paraît bien déserte. Quelques habitués seulement sirotent des bières dans les maquis traditionnellement bondés les jours de festival. Pas de scène, pas de loges, pas de grilles pour contenir les milliers de spectateurs qui se pressaient plus nombreux d’année en année pour admirer les plus grandes stars du continent.Lire la suite

Signature de l’accord de financement additionnel entre la Guinée et la Banque Mondiale : voici ce qu’a dit la ministre Malado Kaba.

Washington, le 17 Avril 2018 -Madame le Ministre du Plan et de la Coopération internationale, Monsieur le Ministre du Budget, Monsieur le Gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée Excellence Monsieur l’Ambassadeur de Guinée aux Etats-Unis, Messieurs les ministres conseillers à la Présidence Madame la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour la Guinée, Monsieur l’Administrateur Général d’Électricité de Guinée, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Je me réjouis d’être avec vous aujourd’hui pour la signature de l’Accord de Financement additionnel relatif au Projet de redressement duLire la suite

Alpha Condé a reçu des investisseurs turcs qui veulent construire 5 000 logements sociaux par an.

Le Président de la République, le Pr Alpha Condé, a reçu en audience ce mercredi, 18 avril 2018 au Palais Sékhoutouréya, un groupe d’hommes d’affaires turcs, désireux d’investir dans la construction de 5.000 logements sociaux par an, en préfabriqués. Ces investisseurs s’intéressent aussi aux secteurs du commerce et des mines afin d’améliorer l’économie du pays. Le Président Alpha Condé qui a apprécié cette initiative, n’a pas manqué de rassurer les investisseurs de son soutien. A sa sortie de l’audience, Birbey Ergun, chef de la délégation a expliqué les enjeux desLire la suite

Hadj 2018 : pour l’accomplir, il faudra débourser 40 945 000 fg.

C’est par les canaux de la RTG ce mardi, qu’el hadj BANGOURA Jamal, Secrétaire Général guinéen aux affaires religieuses a rendu public le tarif du Hadj 2018 qui passes de 40 672 000 fg l’an dernier à 40 945 000 fg cette année ; d’où une majoration de 273 000 fg. Cette année, ce sont 9 000 places qui ont été accordées à nos pèlerins par le royaume Saoudien. El hadj BANGOURA Jamal a dit : « Au mois de janvier dernier, notre pays a signé avec les autorités saoudiennesLire la suite

La bauxite de Guinée va-t-elle faire les frais des sanctions américaines contre Rusal ?

Oleg Deripaska, proche du président russe Vladimir Poutine et actionnaire majoritaire de UC Rusal, figure parmi les 24 personnalités russes sanctionnées par les États-Unis. L’entreprise est un acteur majeur de l’exploitation de la bauxite en Guinée. Le vendredi 6 avril, l’administration américaine a annoncé des sanctions contre 24 personnalités russes, et en particulier Oleg Deripaska, actionnaire majoritaire du numéro un mondial de l’aluminium Rusal, déclenchant un énorme bouleversement du secteur : à la Bourse de Hong-Kong, la valeur de l’action de Rusal a été divisée par trois, passant de 4,64Lire la suite

Deux greffes totales du visage, une première mondiale

Depuis 2005, l’année de la première greffe partielle du visage effectuée en France, d’autres opérations du genre ont été faites à travers le monde. Mais la nouveauté, c’est qu’un homme a été greffé pour la deuxième fois de la face. Une prouesse médicale inédite car des greffes du visage il y en a eu un peu partout dans le monde, mais deux greffes totales de la face pour le même receveur, ça, c’est inédit. C’est le Pr Laurent Lantieri et son équipe de l’hôpital Georges Pompidou de Paris qui sontLire la suite