NOUS DISONS CE QUE NOUS FAISONS, ET FAISONS CE QUE NOUS DISONS, dixit le Boss d’EX-IM Global Parteners Michael W. O’Gorman.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Ce vendredi 22 septembre, Michael O’Gorman, boss d’EX-IM Global Parteners ; à la tête d’une forte délégation s’est rendu à KOBA. Et pour cause ?

Il s’agit de faire l’état des lieux de 1000 ha sur une superficie totale de 4000 ha de plaines rizicoles qu’EX-IM Global Parteners compte mettre en valeur pour un premier temps.

Accueillie par les autorités politico-administratives de la localité au siège de la mairie, les populations malgré leurs intenses activités champêtres étaient massivement au rendez-vous.

Dans son allocution, Monsieur BANGOURA Mohamed Lamine, alias Elga Maire de la commune, après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes ; a expliqué de fond en comble à ses concitoyens les avantages du méga projet agricole  que compte lancé EX-IM Global Parteners dans leur localité. Avant de conclure : « Notre présence à cette séance signifie que nous (populations de KOBA) adhérons audit projet et disons OUI ».

Monsieur Hugues OGIER, premier conseiller de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique en République de Guinée a dit en substance : « Je me réjouis de l’accueil qui nous a été réservé ici ce vendredi. Les États-Unis d’Amérique ont toujours été du côté de la Guinée et contribuent à l’amélioration de son système de santé. L’Ambassadeur et moi allons souvent voir le Président Alpha CONDÉ, il nous dit chaque fois que l’agriculture est le levier du développement. À travers l’USAID, nous participons au développement agricole Guinéen. Quand Michael O’Gorman a manifesté sa volonté de venir investir dans l’agriculture en Guinée, l’Ambassadeur a décidé de le soutenir. Si les États-Unis d’Amérique sont la première puissance mondiale, c’est grâce à l’agriculture ».

Prenant la parole, le manitou d’EX-IM Global Parteners a martelé : « Nous avons la conviction que la Guinée est l’endroit idéal pour la mise à exécution de notre projet. Et pour le réussir nous avons besoin de vous et vous avez aussi besoin de nous. Nous disons ce que nous faisons, et faisons ce que nous disons. Nous sommes très contents de votre collaboration. Cette aventure a commencé avec notre ami TOURÉ Lamine depuis 1990. Nous sommes en famille, vous êtes notre famille. Nous contribuons avec notre argent, mais vous contribuez avec votre terre sacrée. Je ne fais jamais une promesse que je ne saurais réaliser. En travaillant ensemble avec le respect mutuel, nous serons toujours ensemble ».

Quant à monsieur TOURÉ Lamine, Directeur Général d’ALUFER Mining S.A : « Si nous sommes ici présents aujourd’hui c’est grâce à DIEU. C’est lors d’une réunion aux États-Unis d’Amérique que Michael et moi avons échangé les cartes de visite, puis avons monté une première affaire. Après plus de 20 ans nous nous sommes retrouvés à Addis-Abeba, il m’a dit qu’il revient cette fois-ci pour investir dans l’agriculture. Nous avons tout abandonné pour l’aider à réussir. À ce jour, la riziculture est la seule filière agricole qui tient encore ici à KOBA. C’est une chance qu’il décide de venir investir chez nous. Si nous le décourageons, il ira investir ailleurs. Mon souhait est que chaque citoyen de KOBA tire profit des richesses de  KOBA.

À son tour, Dr. DIALLO Abdoulaye, alias Pariso du Ministère de l’Agriculture a précisé : « Si de bonnes personnes vous rendent visite, c’est parce que les sages de la localité ont fait de bonnes bénédictions. Prenons soin des  étrangers qui sont venus investir chez nous. Rendons-leur la tâche facile pour ne pas les décourager. Au nom du Ministre intérimaire, vous avez le soutien du Ministère ».

À l’unanimité, les populations ont donné leur accord pour la mise en œuvre dudit projet agricole.

El hadj CAMARA Lanssana, Khalife de KOBA a prodigué de sages conseils avant de conclure la séance par des bénédictions.

Après la visite d’évaluation technique des sites de Kôlmèdèrè, de Koba raré et de Filaya, la délégation a bouclé sa mission par un copieux déjeuner dans une auberge de la place.

BAYO Ibrahima Kalil, tél : 622 211 475 & 654 207 414

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page





Répondre