N’ZÉRÉKORÉ : La jeunesse chrétienne très remontée contre les attaques d’Églises par des inconnus.

La jeunesse chrétienne de N’zérékoré menace de battre le pavé le vendredi 24 juin prochain, en procédant à une marche blanche pour attirer l’attention des autorités politiques et administratives qui restent indifférentes face à une situation qui ne fait que s’amplifier. La profanation de plusieurs maisons de culte chrétien dans cette localité en est conséquence.

« Des inconnus se livrent à  des attaques d’Églises dans la commune urbaine de N’zérékoré de façon récurrente. On a enregistré le mardi 14 juin 2016, des jets de pierres sur la Cathédrale Sainte-Marie dont les vitraux ont été brisés, la Chapelle de Tilépoulou a aussi essuyé aussi des jets de pierres. Toujours à la même date, un jeune se disant en provenance de Kankan, se disant à la recherche d’un de ses oncles et ne connaissant personne ici  à N’zérékoré, a été retrouvé à l’Église Saint-Pierre de l’Enfant Jésus. Il dit avoir passé les nuits du dimanche et lundi à la gare routière, avant de se retrouver le mardi matin à l’église où il était venu passer la nuit », témoigne M. Monémou Antoine, un des responsables de l’Organisation des Jeunes Chrétiens de N’zérékoré.

Continuant son témoignage, il ajoute : « Nous avons pris contact avec M. le Maire pour l’informer de la marche que nous comptons faire le vendre 24 juin à partir de 10 dont l’itinéraire est le suivant : Cathédrale-Marché Central-Hôpital Central. Toutes les autorités de la place ont déploré la situation qui prévaut actuellement, et prônent la paix. Depuis une semaine, aucune mesure n’a été prise pour sécuriser la cathédrale.

À signaler que ce sont toutes les congrégations chrétiennes de N’zérékoré qui décident de prendre part à cette marche pacifique. Nous avons demandé aux autorités de nous fournir des agents pour la sécurisation de ladite marche. Nous avons également informé la ligne islamique régionale afin qu’elle sensibilise la communauté Musulmane pour éviter tout choc ».

Pour tout dire, à N’zérékoré même le bon DIEU n’est pas en sécurité. Car s’attaquer à une maison de culte c’est s’attaquer à DIEU.

BAYO Ibrahima Kalil, tél :622 211 475 & 654 207 414

 






Répondre