Politique : « Alpha Condé tient absolument à son 3ème mandat » Confirme Cellou Dalein Diallo

De passage à Paris, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée -UFDG- s’est entretenu avec Christophe Boisbouvier de radio France internationale. Dans cet entretien, Cellou Dalein Diallo a évoqué le glissement enregistré dans l’organisation des élections législatives qui selon lui est une volonté du président de la république : << En Guinée, on ne travaille ni avec la constitution, ni avec les lois. On travaille avec les agendas cachés d’Alpha Condé, il n’a jamais voulu organiser à bonne date les élections. Ces élections législatives auraient dû être organisées à la date prévue mais malheureusement il ne l’a pas voulu. Et on ne sait pas combien de temps il va prendre >>.

Quant aux velléités de troisième mandat prêtées au président de la république, le chef de file de l’opposition républicaine a mis en exergue les différentes manœuvres du chef de l’Etat: << On prête à Alpha Condé de vouloir glisser le mandat présidentiel. Si jamais il ne réussit pas à changer la constitution pour s’octroyer le droit d’avoir un 3 ème mandat parce qu’il tient absolument à ce troisième mandat, mais à défaut dit-on il voudrait obtenir un glissement au moins de deux ans à la Kabila >> Et de prouver la volonté du chef de l’Etat d’aller au-delà de son deuxième mandat: <<On le sent partout.

Le président Issoufou du niger lorsqu’on l’interroge, il est catégorique, il dit qu’il ne modifiera pas la constitution au terme de son second mandat. Il partira et organisera des élections transparentes. C’est ce qu’on aurait voulu entendre d’Alpha Condé mais dès qu’on lui pose la question, il s’ennerve et dit que c’est le peuple qui décidera le moment venu. Cette ambiguïté est de nature à susciter chez nous beaucoup d’inquiétudes. Alors, il semble que l’option c’est de faire valider une nouvelle constitution et rentrer dans une nouvelle république et de ne plus être lié par les dispositions de l’ancienne constitution qui avaient installées le verrou sur la limitation des mandats>>.

Et si toutefois, le rpg arc-en-ciel optait pour une nouvelle constitution par référendum, Cellou Dalein affirme que c’est tout le peuple de Guinée qui réagirait: << Ce n’est pas l’Ufdg seule qui sera concernée, c’est tout le peuple de Guinée qui réagirait. Je sens que tous les guinéens sont hostiles à une modification de cette constitution au-delà des partis politiques. Il y a des partis qui sont hostiles et qui l’ont marqué comme l’UFR de Sidya, le PEDN de Lansana Kouyaté et d’autres partis. Je sais que les guinéens se mobiliseront pour refuser qu’Alpha s’offre un troisième mandat >>.

Le président de l’ufdg avoue qu’il s’opposera à un référendum et n’hésitera pas à appeler les guinéens dans la rue si le respect de la constitution est menacé.

Sadjo Bah






Répondre