Sidya Touré met un terme à sa collaboration d’avec le Chef de l’État.

Il faut admettre que les prémisses d’un manque d’entente entre le Chef de l’État et son haut représentant étaient visibles. En dépit de ses accointances avec le Chef de l’État, Sidya TOURE, ne manie pas la langue de bois pour décrire la gouvernance actuelle, une gouvernance ayant brillé par une faiblesse avérée dans le domaine de  la Sécurité, de l’Éducation, un secteur secoué par une crise syndicale, depuis la rentrée scolaire.

Le Président de l’U.F.R s’est également plaint de la non-prise en compte de ses propositions, tirant les conséquences de cela, il a décidé de rendre le tablier.

Il faut reconnaître que depuis sa nomination à ce poste, beaucoup de guinéens, se sont posé la question de savoir quelle va être l’apport de M. Sidya TOURE en tant que haut représentant, car sa promotion n’était pas assortie d’attributions.

À présent la question qui se pose avec acquitté,est quel sera le sort de l’Alliance électorale U.F.R-R.P.G, signée en marge des élections communales? Le R.P.G fonde bien son espoir sur l’U.F.R en vue de briguer la Mairie de Matoto. Le rêve s’est-il brisé ? Watch un see. 

BARRY Mamadou pour www.kenenyi.com






Répondre