Syli/Bantama reverse au trésor le reste des primes : rien d’extraordinaire, du simple dilatoire !

Dans la tempête d’une gestion jugée peu orthodoxe du budget de la participation du Syli à la CAN 2019, le ministère des sports annonce avoir reversé sur le compte du trésor public, les primes de qualification en quart de finales de l’équipe nationale.

Il est important de rappeler que ces primes fixées à 30 mille dollars par joueur et par membre du staff technique, ne pouvaient prendre une autre destination, étant donné que la qualification au tour suivant, la condition pour le payement de ces primes, n’a pas été acquise, et cela est connu de tout le monde.

C’est donc dire, qu’en soit, l’acte n’est point une prouesse, c’est du déjà vu, même au pire de la gestion du pays par le régime militaire défunt, c’est plutôt une astuce pour le département de détourner les regards.

Ce qui est à ce jour attendu du département, c’est d’expliquer comment il a dépensé le budget colossal mis à sa disposition.

Tout autre exercice contraire, serait du dilatoire qui importe peu aux populations.

Il s’agit pour la tutelle du football, seule responsable de la gestion du budget décaissé en faveur du Syli national dans cette CAN, de justifier l’utilisation de cette manne financière importante.

Mamoudou






Répondre