Tendons-nous vers la sortie de la crise scolaire ?

Le rebelle enfin reconnu par le gouvernement, c’était l’un des points d’achoppement entre les grévistes et les autorités, celles-ci avait remis en cause la légitimité d’Aboubacar SOUMAH, en criant sur tous les toits ne pas le reconnaître. Le mouvement qu’il conduit a été qualifié de sauvage par les Ministres CAMARA Albert Damantang et KONATÉ Ibrahima Kalil. Même le Président de la République avait employé le même vocable pour qualifier la grève.
Constatant l’ampleur de la grève, et la fermeture prolongée des salles de classes, le Président se rétracte et invite le meneur de la grève à une rencontre ce mardi à Sèkhoutouréya. Cette rencontre aura lieu après celle qu’a eue SOUMAH et le nouveau médiateur république.
Tous les regards restent désormais rivés vers le palais présidentiel, curieux de connaître l’issu de cette rencontre.
Ouf de soulagement pour le syndicaliste et son équipe, car ils sont contestés par d’autres syndicats comme Souleymane Sy SAVANÉ, et Louise M’bémba SOUMAH, qui s’estimaient être les interlocuteurs valables du gouvernement.

BARRY Mamadou






Répondre