Un conducteur de taxi-moto froidement assassiné dans la commune urbaine de N’zérékoré.

La victime Moussa KANTÉ, originaire de Kankan a reçu la balle mortelle au quartier Gbangana, ses bourreaux ont pris la poudre d’escampette pour disparaître dans la nature emportant avec eux selon notre source, le sac de la victime contenant une somme de 3.000.000 fg.

Moussa KANTÉ avait développé une confiance excessive avec les femmes de N’Nzérékoré, elles lui confiaient l’achat des poissons, il leur rendait un grand service.

Moussa KANTÉ, jusque-là chef des conducteurs de taxi-moto, s’en va en laissant derrière lui une veuve et six enfants.

À rappeler que ce n’est pas le premier meurtre dans le rang des conducteurs de taxi-moto, celui-ci vient donc rallonger la liste des victimes. Les jeunes pour la plupart diplômés sans emploi, évoluant dans ce secteur, sont hautement exposés au phénomène de l’insécurité.

 

BARRY Mamadou pour www.kenenyi.com.






Répondre