Une nouvelle méthode pour détecter la vie extraterrestre

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Aujourd’hui, quand les scientifiques cherchent des signes de vie ailleurs que sur la Terre, ils scrutent l’espace avec des télescopes ou bien ils analysent les échantillons chimiques prélevés ailleurs, comme sur Mars. Pour compléter ces outils, des chercheurs européens ont mis au point un minuscule détecteur de mouvement. Il n’est pas cher et fonctionne simplement et suscite beaucoup d’intérêt dans la communauté scientifique.

On en fait l’expérience tous les jours, quand il y a de la vie, il y a du mouvement. C’est vrai à notre échelle, et ça l’est encore plus à celle du microscope. Du coup, quand les scientifiques veulent chercher des traces de vie ailleurs que sur notre planète, pourquoi ne pas chercher des choses qui bougent ?

C’est une idée a priori toute simple, mais à laquelle personne n’avait pourtant pensé. Jusqu’à ce qu’une équipe européenne ne mette au point un minuscule détecteur de mouvement. Il est capable de déterminer si des formes de vie se déplacent à côté de lui. Il a été testé avec succès sur des bactéries, mais aussi des cellules humaines.

Tout l’intérêt serait donc de l’envoyer dans l’espace. Cela fait par exemple un an et demi maintenant que le robot Curiosity arpente le sol de Mars à la recherche de signes chimiques trompant la présence de micro-organismes. On pourrait donc imaginer que son successeur embarque ce petit détecteur en plus de ses autres instruments.

Ses concepteurs sont en train justement de fabriquer un détecteur spécialement conçu pour être envoyé dans l’espace, et des discussions vont être lancées avec les agences spatiales européennes et américaines.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page





Répondre